Sigmund Freud

Citations de Sigmund Freud. Retrouvez une collection de toutes les citations de Sigmund Freud issues de discours, livres, articles, extraits et autres ouvrages de Sigmund Freud.

Le rêve ne pense ni ne calcule ; d’une manière g

Le rêve ne pense ni ne calcule ; d’une manière générale il ne juge pas : il se contente de tranformer.

L’homme a un instinct sadique, et la femme un inst

L’homme a un instinct sadique, et la femme un instinct masochiste, lesquels sont inconscients, donc incontrôlables.

Le diable est encore le meilleur subterfuge pour d

Le diable est encore le meilleur subterfuge pour disculper Dieu.

L’homme énergique et qui réussit, c’est celui qu

L’homme énergique et qui réussit, c’est celui qui parvient à transformer en réalités les fantaisies du désir.

Le rêve est le gardien du sommeil.

Le rêve est le gardien du sommeil.

L’opposé du jeu n’est pas le sérieux mais la ré

L’opposé du jeu n’est pas le sérieux mais la réalité.

La liberté individuelle n’est nullement un produi

La liberté individuelle n’est nullement un produit culturel.

Quoique vous fassiez, vous ferez mal !

Quoique vous fassiez, vous ferez mal !

La psychanalyse par elle-même n’est ni pour ou co

La psychanalyse par elle-même n’est ni pour ou contre la religion ; c’est l’instrument impartial qui peut servir au clergé comme au monde laïque lorsqu’il n’est utilisé que pour libérer les gens de leur souffrance.

Le premier homme à jeter une insulte plutôt qu’u

Le premier homme à jeter une insulte plutôt qu’une pierre est le fondateur de la civilisation.

Des pensées surgissent subitement dont on ne sait

Des pensées surgissent subitement dont on ne sait d’où elles viennent : on n’est pas capable non plus de les chasser.

Au commencement des temps, les mots et la magie é

Au commencement des temps, les mots et la magie étaient une seule et même chose.

On a beau rêver de boissons : quand on a réellem

On a beau rêver de boissons : quand on a réellement soif, il faut se réveiller pour boire.

Le diable n’est pas autre chose que l’incarnation

Le diable n’est pas autre chose que l’incarnation des pulsions anales érotiques refoulées.

On ne devient pas pervers, on le demeure.

On ne devient pas pervers, on le demeure.