Dernières histoires

  • dans , , , , , , , , , ,

    Citations pour un Joyeux Anniversaire

    Tendances Hot Popular

    joyeux anniversaire 24 - Citations pour un Joyeux Anniversaire

    Trouver le moyen idéal de souhaiter un joyeux anniversaire à une personne peut être difficile, particulièrement pour les connaissances et les collègues. Il existe en effet de nombreuses citations divertissantes, pleines d’esprit ou réconfortantes à envoyer à ses proches à l’occasion de leur fête. Afin de faciliter la rédaction de ce message d’anniversaire, nous avons compilé ces différentes citations parmi lesquelles vous pourrez choisir. « Ne laissez jamais le temps au temps. Il en profite. » Jean Amadou « L’âge de mon père, c’était vingt-cinq ans de plus que moi, et ça n’a jamais changé. » Marcel Pagnol Après un certain âge, si on ne se réveille pas avec des maux dans toutes les articulations, c’est probablement qu’on est mort. Tommy Mein « La jeunesse ne raisonne pas, elle agit ; le vieillard raisonne et voudrait faire agir les autres à sa place. » Francis Picabia Sans anniversaire, comment savoir que nous existons et que le temps nous est compté ? Marie Desplechin Après tout, il faut avoir une jeunesse. L’âge où l’on se décide à être jeune importe peu Henri Duvernois Un bon mari ne se souvient jamais de l’âge de sa femme, mais de son anniversaire, toujours. Jacques Audiberti La vieillesse n’ajoute rien à moins d’être un morceau de fromage. John Paul Getty Un anniversaire qu’on fête ressemble à un inventaire qu’on ouvre. Anne Barratin  » La femme a la passion du calcul : elle divise son âge par deux, double le prix de ses robes, triple les appointements de son mari et ajoute cinq ans à l’âge de sa meilleure amie.  » Marcel Achard On est jeune tant qu’on souhaite que chaque jour diffère de la veille ; vieux quand on espère que chaque année ressemblera à la précédente. Gilbert Cesbron  » Ainsi toujours poussés vers de nouveaux rivages Dans la nuit éternelle emportés sans retour, Ne pourrons-nous jamais sur l’océan des âges Jeter l’ancre un seul jour ?  » Alphonse de Lamartine