Sang ô sang noir de mes frères, vous tachez

Sang ô sang noir de mes frères, vous tachez
Sang ô sang noir de mes frères, vous tachez l'innocence de mes draps, vous êtes le sueur où baigne mon angoisse, vous êtes la souffrance qui enroue ma voix. Léopold Sédar Senghor

Sang ô sang noir de mes frères, vous tachez l’innocence de mes draps, vous êtes le sueur où baigne mon angoisse, vous êtes la souffrance qui enroue ma voix.

Léopold Sédar Senghor